Préparer son aîné à l’arrivée d’un autre enfant

Dans quelques mois, vous allez donner naissance à un second enfant !! Votre famille va s’agrandir pour le bonheur de tous. Cependant, votre aîné peut être chamboulé par cette grande nouvelle. Il est donc important de bien le préparer afin qu’il puisse trouver sa place au sein de sa nouvelle famille. Mely vous donne ses conseils pour que tout se passe bien.

Comment préparer l'aîné à l'arrivée de son petit frère ?

1. Préparez l’annonce

Ca y est vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte, et vous avez hâte de partager votre joie avec toute votre famille !! Mais vous ne savez pas trop quand et comment l’annoncer à votre aîné ?

Tout d’abord, si vous voyez que votre enfant ne remarque rien (ne vous pose pas de questions, …) nous vous conseillons d’attendre trois mois pour lui en parler. Cependant, si vous voyez qu’il se doute de quelque chose ou qu’il change de comportement, il faut alors lui annoncer la nouvelle. En effet, cela ne sert à rien de lui cacher la vérité car votre enfant le ressentira et risque d’adopter un mauvais comportement. Pour se faire, il est important que ce soit les deux parents qui lui annonce calmement la nouvelle. Utilisez des mots et des phrases simples dont il comprendra le sens, par exemple : « Papa et moi allons avoir un bébé, et du coup, tu vas avoir un petit frère ou une petite sœur ».

Ensuite, nous vous conseillons également de bien lui préciser que ce ne sera pas pour tout de suite, et de lui donner une date approximative afin qu’il ait des repères.

Enfin, prenez le temps de répondre à ses questions et de le rassurer en cas de besoin.

 

2. Rassurez-le

Vous venez d’annoncer votre grossesse à l’aîné, il est donc important de le rassurer. En effet, le fait d’être grand frère ou grande sœur peut chambouler son attitude.

Par conséquent, nous vous conseillons :

  • d’être attentif sur ce qu’il ressent et de respecter ses émotions. Après une telle annonce, pleins de sentiments peuvent apparaître : de la colère, de l’angoisse, de la joie, de l’impatience, de la jalousie, … C’est tout à fait normal. Dites lui que vous comprenez ces sentiments et rassurez-le sur votre amour.
  • de passer un maximum de temps avec lui avant l’arrivée de bébé. Votre enfant peut redouter qu’avec la naissance, vous ayez moins de temps à lui consacrer pour jouer, parler, …
  • d’utiliser son nouveau statut de « grand frère » ou « grande sœur » afin de le valoriser. Cependant, faîtes attention à ne pas lui mettre une pression et rassurez-le sur le fait qu’il restera toujours un enfant.

 

3. Impliquez-le

Afin que votre enfant puisse trouver sa place au milieu de ce petit être, il est important de l’impliquer dans votre grossesse. Bien évidemment, en aucun cas, vous devez forcer votre enfant à faire quelque chose qu’il ne veut pas.

Pour cela, nous vous conseillons, de le faire participer :

  • en lui proposant de toucher le ventre de la maman, de parler au bébé ;
  • de choisir la couleur des murs de la chambre ;
  • de choisir un petit cadeau pour son petit frère ou sa petite soeur : un pyjama, hochet, peluche/doudou, …

Cependant, l’amener aux échographies n’est pas forcément une très bonne idée pour l’impliquer. D’une part, cela reste un examen médical et non un spectacle. D’autre part, s’il est petit, il ne pourra pas être en âge de comprendre ce qu’il se passe. Mais, vous pouvez, bien sûr, lui montrer les images de l’échographie, s’il le souhaite. Cela peut l’aider à comprendre ce qu’il se passe.

Enfin, vous pouvez également lui lire des histoires, des livres sur le sujet. En effet, les livres sont des supports simples pour expliquer aux enfants ce qu’il se passe dans le ventre de la maman car ils emploient des mots adaptés à leur âge.

 

4. Acceptez qu’il régresse

Il arrive parfois que l’aîné régresse durant la grossesse et dans les derniers jours avant l’arrivée de bébé. Ne vous inquiétez pas, c’est normal qu’il y ait un petit temps de régression : redemander le biberon, faire pipi au lit,  … Surtout il est important de ne pas le gronder. C’est sa façon à lui d’exprimer ce qu’il ressent et de passer à une nouvelle étape de sa vie.

En revanche, si vous voyez que cela persiste trop longtemps, nous vous conseillons de consulter un professionnel afin d’accepter cette nouvelle.

 

5. Offrez-lui un cadeau 

Attention : le fait d’offrir un cadeau à votre aîné à la naissance du deuxième enfant, n’est en aucun cas une obligation. En revanche, cela peut être un bon moyen pour célébrer son nouveau rôle en tant que « grand frère » ou « grande sœur ».

 

Pour retrouvez d’autres articles sur la parentalité c’est ici !

Laisser un commentaire