Les conflits entre frère et sœur

 

Dans toute relation frère/sœur, il y a de la complicité mais aussi des conflits, et c’est tout à fait normal !! Les disputes entre fratrie sont une partie intégrante de la vie de famille. Cela peut principalement s’expliquer par de la jalousie ressentie par l’aîné ou par le plus petit.

Les rivalités entre frère et sœur permettent à chacun de s’exprimer, de s’affirmer et de se différencier.

Si pour les enfants les disputes leur permettent d’avancer et de leur apprendre à vivre en société, les parents, eux, n’aiment pas les voir comme ça. Un grand nombre d’entre vous ne savent pas comment réagir. (s’il faut s’imposer et les gronder ou s’il faut prendre sur soi et se taire.)

Mely vous donne ses recommandations afin de vous aider à mieux gérer cette phase.

Tout d’abord, votre rôle est de leur faire comprendre qu’ils sont différents mais qu’ils peuvent être complémentaires. Ils ont le droit d’être mécontent mais ça ne doit pas être une raison pour mal agir.

Les choses à éviter :

Si vous voyez que vos enfants sont en train de se disputer, nous vous conseillons de :

  • ne pas confisquer le jouet/l’objet de la dispute ;
  • ne pas chercher un coupable, car de toute façon, l’un vous dira que c’est l’autre et inversement…. Si vous n’avez pas vu qui a commencé, prenez une décision, qui sera la même pour tous afin de ne pas faire du favoritisme ;
  • prendre la défense d’un des enfants car cela peut provoquer encore plus de jalousie

Afin d’éviter de créer un conflit entre vos enfants, nous vous conseillons de ne pas vous disputer devant eux. En effet, comme tout couple, une dispute peut très bien arriver à tout moment. Cependant, il est inutile de faire subir cela à vos enfants. Ainsi, nous vous déconseillons de vous énerver devant eux, et de hausser le ton. Faîtes plutôt cela à l’écart. En effet, si vos enfants sont jeunes, ils peuvent ne pas comprendre ce qu’est une dispute, et ainsi reproduire la même scène entre eux. S’ils sont en âge de comprendre, cela peut les affecter personnellement et ainsi, peuvent créer des conflits entre les enfants.

Par conséquent, toutes ces petites choses risqueraient d’aggraver la situation. Les enfants étant très malins, cela pourraient les inciter à élaborer des stratégies pour se venger.

 

N’intervenez que lorsque c’est nécessaire ! 

Les chamailleries entre les frères et sœurs sont parfois nécessaires afin de faire avancer leur relation. Tant que les disputes ne vont pas trop loin, nous vous conseillons de ne pas vous mêler du conflit. Au contraire, laissez-les régler leurs différents tout seul.

En revanche, dès que vous voyez qu’un de vos enfants est en difficulté et qu’il y a échange d’insultes et / ou de coups, intervenez.

Si vous devez intervenir, surtout faites-le en ne manifestant aucun parti pris et en ne montrant aucun signe de violence, d’énervement, …

Pour cela, nous vous conseillons de :

  1. Faire diversion. Si vous voyez que le ton commence à monter entre vos enfants, vous pouvez les séparer en leur proposant à chacun de leur confier une petite mission. Ainsi, le fait qu’ils soient occuper à faire autre chose, séparément, vont leur permettre de passer à autre chose, d’oublier la raison du conflit, et ainsi de calmer le jeu.
  2. Garder son calme. Plutôt de vous mettre à crier, ce qui fera qu’empirer la situation, parlez-leur de façon naturel et en employant le même ton qu’eux. Ainsi, votre discours sera plus entendu et plus compris par vos enfants. Le fait de leur parler comme d’habitude permettra à chacun de moins être sur la défensive, de ne pas croire que quelqu’un est plus supérieur à l’autre, et donc apaiser les conflits.
  3. Trouver une solution juste. Lorsque vos enfants sont en train de se disputer, la meilleure chose à faire est d’abord d’identifier et de définir le conflit. Essayez d’énumérer toutes les solutions possible, puis choisissez ensemble la solution la plus acceptable.

 

Pour calmer un conflit, cela passe avant tout par la communication. Il est important que chacun puissent exprimer ses ressenties, montrer ses opinions, … Les enfants, comme les adultes, ont besoin de se sentir compris dans leur colère, avant de pouvoir se montrer compréhensifs envers les autres. Ainsi, à chaque conflits, prenez le temps de discuter avec eux, d’identifier le problème afin de mettre en place des solutions durables.

 

Pour plus d’articles sur la parentalité, c’est ici !

 

 

Laisser un commentaire