La propreté chez l’enfant

Aujourd’hui, on parle de propreté ! C’est LE sujet principal des grandes vacances quand votre enfant rentre pour la première fois à l’école. « Il faut absolument qu’il soit propre avant septembre », « s’il n’est pas propre, ils vont pas le garder », … un tas de phrases que se disent les parents, quand leur enfant n’est pas encore tout à fait propre.

Plus vous mettez la pression à vote enfant, plus il va le ressentir et va avoir un blocage. Plus vous faîtes confiance à votre enfant, et plus il aura envie de passer cette étape.

La propreté est un apprentissage qui demande beaucoup de patience, de communication (entre les parents et l’enfant), d’écoute et d’attention.

Pour vous accompagner dans cet apprentissage, Mely vous donne ses conseils et astuces. 

Quelques bonnes manières à adopter :

Respectez son rythme !

En aucun cas, on doit se forcer et forcer l’enfant. La propreté est une étape qui se fait progressivement, au rythme de l’enfant. C’est lui qui décide et se fait uniquement si vous voyez que votre enfant se sent prêt. Si vous précipitez cette étape ou si vous l’accélérez, cela peut provoquer une frustration chez l’enfant, et peut s’y opposer … Il faut qu’il est envie de devenir propre et qu’il soit curieux de cette nouvelle expérience.

Choisir le bon moment pour votre enfant !

Le meilleur moment pour commencer à enlever les couches, c’est au moment où vous sentez que votre enfant est prêt ! Mais comment savoir si votre enfant peut/pourrait ou serait apte à être propre ?

Voici quelques signes :

  • Il sait exprimer ses besoins : il réclame tout seul son biberon, à manger, … ;
  • Il reconnaît quand sa couche est sale et vous le dit ! Dès qu’il commence à ne plus aimé être « sale » et avoir la « peau mouillée » alors ceci est un signe qui doit vous alerter ;
  • quand sa couche reste propre pendant plusieurs heures ;
  • Il se montre intéressé au sujet : regarder les autres aller aux toilettes, … ;
  • Il comprend les consignes simples, …

Bien évidemment, votre enfant doit savoir marcher, afin qu’il puisse se déplacer facilement et rapidement pour se rendre sur le pot ou sur les toilettes. De plus, il doit être capable de s’exprimer, même simplement, de façon à ce qu’il vous dise quand il ressent le besoin d’aller au toilette, …

Bref, dès que vous sentez que votre enfant cherche à être de plus en plus autonome, c’est alors le moment de mettre en place le processus.

Lâchez-prise ! 

Etre propre est une nouvelle étape dans la vie de bébé. Comme tout apprentissage, au début, il va y avoir des accidents. Il ne faut surtout pas s’énerver et ni le gronder !! Un enfant ne devient pas propre du jour au lendemain : ça demande du temps.

 

Quelques conseils à suivre :

Ce n’est pas toujours une étape facile à vivre pour l’enfant et les parents : ça demande beaucoup d’implication. Mely vous donne donc quelques conseils pour aider votre enfant dans cet apprentissage :

« Faire comme les grands »

Si votre enfant commence à s’intéresser au sujet, il va forcément essayer de vous imiter. Achetez lui un pot, ou un réducteur de siège (à votre convenance) pour qu’il puisse faire comme vous ! Vous pouvez en retrouver sur notre e-shop : melymarmelade.com

S’il cottoie des enfants plus grand que lui, il va être poussé à faire comme eux. Attention, il ne doit en aucun cas rentrer en compétition avec les autres, ou se comparer. Chaque enfant est différent et avance à son rythme.

Les beaux jours aident à être propre 

S’il doit absolument être propre pour la rentrée de septembre, profitez de l’été pour enlever les couches et lui proposer le pot.

En effet, lorsqu’il fait beau et chaud, on est amené à mettre des vêtements plus légers, donc plus faciles à enfiler. Par exemple, vous pouvez mettre des robes sans collants pour les petites filles et des shorts taille élastique pour les garçons. Faites leur une garde robe adaptée : supprimez les bodys et les salopettes.

Il faut que votre enfant puisse être autonome, c’est-à-dire, qu’il faut qu’il puisse enlever facilement et rapidement leurs vêtements pour allez faire leur besoins.

Proposez le pot régulièrement

Au début, votre enfant n’aura pas le réflexe de demander d’aller sur le pot. Nous vous conseillons alors de leur proposer le pot plusieurs fois dans la journée, de préférence après chaque repas.

Expliquez leur qu’ils peuvent y aller dès qu’il ressente le besoin. Nous vous préconisons de le laisser dans la pièce à vivre (salle à manger par exemple) de façon à ce qu’il le voit bien.

Cependant, ne mettez pas votre enfant trop longtemps sur le pot. Si vous voyez qu’au bout de 10 minutes il n’a toujours rien fait, il est inutile de le forcer et d’insister.

Faîtes lui lire des livres sur le sujet 

Sans que cela devienne une obsession, vous pouvez lui montrer et lui lire des livres, adaptés à son âge, sur la propreté.

Félicitez-le et encouragez-le 

C’est important de montrer votre soutient à votre enfant. Dites lui des paroles rassurantes, par exemple, « c’est bien, tu es grand, nous sommes fiers de toi ». Si vous voyez que votre enfant a un peu de mal à se séparer de sa couche, vous pouvez le récompenser en lui offrant un petit cadeau !

Achetez lui le nécessaire

Nous vous conseillons d’acheter ses premières culottes ou ses premiers slips avec eux, en lui expliquant que ça va dorénavant remplacer les couches ! Ainsi, ils vont se sentir impliqués.

 

Comme dit précédemment, la propreté passe avant tout par la communication entre vous et votre enfant. Il est important de sensibiliser votre enfant dès le plus jeune âge, en mettant des mots aux actions (par exemple, leur expliquer ce que vous faites quand vous changer la couche, ….). Il est important de faire de cette étape, quelque chose de naturel et de rigolo afin d’éviter toute frustration, et de dédramatiser la situation.

Bien évidemment, l’apprentissage va aller au rythme de l’enfant, il faut donc y aller progressivement, et non pas brutalement. Nous vous conseillons de commencer d’abord à enlever la couche en journée car vous serez plus attentif à ce que ressent votre enfant. Une fois que vous sentez que la journée se passe bien et que tout se met bien en place, essayez d’enlever sa couche pour la sieste. C’est un bon intermédiaire avant de passer à la nuit. Dès que vous voyez que les siestes se passent bien, passez à la nuit. Attention : pas de panique, votre enfant peut prendre plus de temps à devenir propre la nuit. En effet, c’est difficile pour eux de se retenir et de se contrôler en dormant. Un enfant peut très bien être propre en journée et porter encore une couche la nuit.

ET SURTOUT NE JAMAIS REVENIR EN ARRIÈRE : une fois qu’on a enlevé la couche, on l’a remet plus du tout !!!

Pour plus d’astuces et de conseils, c’est ici !

Laisser un commentaire