Comment gérer le décalage horaire avec vos enfants ?

Défilé Elie Saab Bridal Printemps-ete 2019 19

 

Lorsque l’on voyage loin avec ses enfants, nous sommes obligés de passer par la case « Jet Lag ». Cette fameuse phase tant redoutée par les parents !! En effet, il n’est pas toujours facile de gérer son propre décalage horaire ainsi que celui des enfants.

Que l’on soit ‘parent’ ou ‘enfant’, les effets du décalage horaire sont vécus différemment. Certains s’en remettront plus facilement que d’autres. En revanche, les bébés sentiront moins les changements d’heures puisqu’ils ont encore leur propre horloge interne et ne distinguent pas les journées des nuits.

Afin de faire face au décalage horaire de vos enfants, Mely vous présente ses conseils :

… Avant le départ, essayez :

de choisir des heures de vols les moins « perturbantes » pour l’organisme

Si vous en avez la possibilité, il serait judicieux de choisir un vol de nuit afin d’arriver sur place dans la matinée. Cela permettra à votre enfant de dormir pendant les différents vols.

D’une part, vous éviterez de leur infliger de longues heures de transport où ils seront éveillés. Ainsi, ils auront beaucoup moins de temps pour s’impatienter, et donc cela leur permettront de limiter le risque de « crises » pendant le(s) vol(s). En effet, l’avion n’est pas le transport le plus facile pour un enfant. Il faut qu’il sache s’occuper, rester assis tranquillement sur son siège, peut avoir mal aux oreilles, …  C’est pourquoi, le fait de voyager de nuit leur permettra de moins ressentir la durée du trajet.

D’autre part, le fait qu’ils dorment pendant le trajet ne leur seront que bénéfique. Ils seront ainsi en forme pour la prochaine journée et pourront commencer à réguler leur rythme pour les prochains jours. En effet, il est judicieux que votre enfant puisse se constituer une sorte de réserve de sommeil avant le voyage. Les prochaines nuits risquent d’être mouvementées à cause du changement d’environnement.

d’anticiper le changement d’heures

D’une part, chez l’enfant, le décalage horaire se traduit par une grande fatigue et une faim irrésistible aux mauvaises heures.

D’autre part, il est inutile de se faire trop d’illusions, votre enfant (et vous) avez besoin d’un temps d’adaptation de 3 à 5 jours afin de se mettre en phase.

Ainsi, afin que le changement d’heures ne soit pas trop brutal pour vous et votre enfant, nous vous préconisons de commencer à changer les horaires de sommeil et de repas quelques jours avant. Nous vous conseillons d’avancer ou de reculer vos heures de sommeil et de repas d’environ un quart d’heures tous les jours jusqu’au départ.

Par conséquent, votre enfant évitera d’accumuler la fatigue liée au voyage, les effets du décalage horaire et permettra de gagner une journée d’adaptation.

 

… Sur place

Baladez vous en extérieur

Nous vous conseillons très fortement de vous balader en extérieur dès la première journée : prenez l’air et le soleil. Cette technique va vous permettre de faire diminuer l’effet de somnolence. Ainsi, cela va aider l’organisme à intégrer plus rapidement son nouveau rythme.

Autorisez-vous des petites siestes

Avec le changement de rythme, votre enfant risque d’être fatigué dans la journée. Vous pouvez lui faire faire des siestes. Mais attention, leur durée ont toute leur importance. Trop longues, elles seront contre-productives car cela impacteront sur la nuit. L’idéal serait de faire des micro-siestes d’une durée de 30 minutes environ. Si vous sentez que vos enfants dorment avec un sommeil trop profond, continuez à les laisser dormir mais réveillez-les au bout d’1h30 afin que ça ne perturbe pas leur sommeil pendant la nuit. Enfin, préférez les siestes tôt dans la journée plutôt qu’à l’approche du dîner.

Gérez l’appétit de votre enfant

Nous vous conseillons de maintenir au maximum le rythme de repas du pays dans lequel vous êtes. Par contre, s’il réclame à l’heure habituelle pour lui, vous pouvez lui donner un petit en-cas léger afin de l’aider à patienter.

Le changement d’environnement peut être marqué par un manque d’appétit. Si vous voyez que votre enfant n’a pas faim, il est inutile de le forcer.

Surtout, buvez beaucoup d’eau, la déshydratation accentue la fatigue.

 

… Et pour le retour !

Il faut savoir que le décalage horaire après vos vacances est souvent plus compliqué pour votre organisme qu’avant de partir. En effet, avant le voyage, vous êtes excités par vos vacances, et avez plus de temps pour vous habituez. Cependant, souvent lorsque l’on revient de vacances, la vie de travail doit reprendre. Alors, il est donc primordial d’avoir un retour en douceur pour pouvoir reprendre le rythme normal, celui d’avant les vacances.

Pour cela :

  • Nous vous conseillons d’attendre 2-3 jours avant de remettre vos enfants à la crèche/garderie/centre aérée. L’idéal serait que vous les gardiez quelques jours à la maison le temps que vous repreniez tous votre petit train-train quotidien. Si vous devez impérativement reprendre votre travail dès le lendemain de votre retour, faîtes appel à un proche.
  • Afin que votre enfant retrouve ses repères, nous vous préconisons de reprendre le même rituel du coucher qu’avant de partir : décaler ses heures de sommeil jusqu’à retrouver la bonne heure.
  • Le premier soir du retour, votre enfant aura sûrement du mal à s’en dormir. Laissez le veiller un peu plus tard. En effet, cela ne sert à rien de le forcer à se coucher car il ne s’endormira pas tout de suite.

 

Vous pouvez retrouver plus de conseils et d’astuces ici !

Laisser un commentaire